L'avenir ???

Discussion générale autour du monde du Reggae Roots
Répondre
Avatar du membre
papayatik
Producer
Messages : 1013

L'avenir ???

Message par papayatik » 11 août 2022 21:20

Yo la family
Je lance un pavé dans la mare en vous avouant que je suis depuis quelques semaines en petite déprime régulière car j'avoue ne pas arriver à percevoir comment on va pouvoir revirer l'état de notre planète et ça commence à m'atteindre un peu moralement surtout avec mes deux boyz qui grandissent et dont je me demande bien quel avenir ils vont avoir ...
Je me sens souvent impuissant et souvent assez en colère contre tout ce que l'on nous propose comme perspectives de société ...
Je sais qu'il y a plein de moyens d'agir mais cela me semble souvent dérisoire et en plus j'ai l'impression d'être couillonné de tous les côtés au final
J'avoue que je ne trouve pas encore le cheminement clair pour agir de manière conséquente et avec mes moyens limités .
Vous en êtes où de votre côté dans vos réflexions sur tout ça ?
Certain-es ont pris des décisions fortes pour changer leurs modes de vie ?
Où cela ne vous semble pas si désespéré que ça ?

Avatar du membre
litelet
Producer
Messages : 2464
canap winner : 1 victoire

Message par litelet » 12 août 2022 09:20

Ciao brother,

C'est pour moi aussi un puissant questionnement qui s'amplifie au fil des années et c'est sûr que l'inertie ambiante est décourageante et me touche aussi. D'un autre côté, je réalise aussi que cette angoisse a une part artificielle qui se construit et que je construis. Une année sèche en dehors de la perspective du réchauffement n'a pas le même impact psychologique que la même année sèche sans superposition du réchauffement. On fait une projection linéaire sur l'avenir qu'on superpose à ce qu'on vit et la même réalité devient alors insupportable. Quelque part, on se déconnecte du présent en augmentant son niveau d'angoisse et c'est pas très bon non plus tout ça, pour nous comme pour notre entourage. Et puis le regard qu'on est tenté de poser sur ceux qui s'en battent les couilles et consomment comme des porcs est pas très beau non plus, je trouve, j'essaie de surtout pas basculer là-dedans.

Il y a un historien suisse qui a sorti un bouquin sur cette perception de la catastrophe et j'ai trouvé son analyse intéressante, en gros il fait ressortir que cette impression de catastrophe imminente a un double lien avec la religion. Elle en offre la genèse avec cette idée d'apocalypse et de punition, cette responsabilité sur la fin du jardin d'eden, sensation que l'on vit. Et en même temps avec la modernité et la fin de la pratique de la religion vers un mode de pensée plus rationnel, plus mécaniste sur les causes des changements, supprime la fatalité, le projet divin maîtrisé sur lequel les hommes n'ont pas prise et supprime ainsi l'acceptation du changement puisqu'on en devient directement responsable. Ce double mécanisme créant une situation de responsabilité coupable. Et clairement, je trouve que dans certains mouvements de lutte contre le réchauffement, on retrouve des traits assez évidents de mouvement religieux.

Personnellement, jusque-là et sans y trouver une sérénité pleine pour autant, j'ai décidé de commencer par abandonner ce mythe qu'on se construit de la stabilité, cette construction d'un âge d'or qui serait la référence et d'une vision de la nature immuable car ça n'a jamais été le cas, tout est en changement dynamique et c'est une notion à vraiment intégrer, climat compris et même si le changement est lié à l'homme, je nous intègre nous aussi dans la nature. Et je crois que dès le moment où tu pars du principe qu'on a tous plein de capacités à vivre dans un monde changeant, même si c'est moins rassurant, ça devient déjà un peu moins anxiogène. Pour autant et au vu de l'ampleur des changements, je prends pas prétexte là-dessus pour rien faire. J'habite dans un secteur de prairies sèches, avec des sols hyper minces et chez moi ça fait deux mois que la végétation herbacée est sèche et quelques semaines que les arbres ont tourné en mode automne voir ont perdu leurs feuilles encore vertes et sont donc probablement morts. Je me sens en plein désert et je prends la claque en pleine gueule alors qu'à 1heure de route dans les pré-alpes, tout est encore vert et a été arrosé par quelques orgaes, et ils vivent dans une réalité différente. Chez moi, les chênes vont remplacer les autres essences, mais ainsi une autre forêt rejaillira, différente certes mais bien vivante.

J'essaie de pas dire ce que je fais à titre personnel pour atténuer le réchauffement, parce que je trouve qu'on entre vite dans une démarche de recherche de reconnaissance sociale et ça devient alors juste bling bling. Pour agir sincèrement, il faut agir personnellement sans en tirer un gain de reconnaissance sociale donc je détaille jamais mes actions, à moins qu'on me questionne sur un point spécifique. Mais globalement on est dans une optique de décroissance légère et de recherche d'autonomie en faisant le plus possible par soi-même. On essaie de faire tout ça en s'amusant et en tirant du plaisir et de la connaissance, sans en faire un dogme moral à imposer aux autres. Et puis à l'école, j'aborde ça en profondeur avec les élèves, sous forme de données à analyser, on en discute sans se faire croire que les réponses sont simples à court terme mais pour déjà en prendre conscience et je suis frappé d'à quel point ils connaissent peu le sujet, alors qu'ils sont souvent déjà majeurs.

Avec mes youths, qui sont encore très jeunes, on aborde le sujet de manière assez distancée. Je veux leur laisser leur droit à l'innocence, on aura tout le temps d'en parler en grandissant. Et je veux être là pour les aider et les accompagner dans ce futur incertain. C'est un défi tellement immense pour l'humanité que je peux aussi comprendre ceux qui n'y croient pas. Au final ce sera essentiellement un problème pour notre espèce, la biodiversité se reconstituera autrement, comme après chaque changement brutal. J'entends aussi ceux qui pensent que notre espèce ne sait réagir qu'à court terme et et donc trop tard ou encore et que ça ne se fera peut-être simplement pas... Tout en ayant une optique de légère décroissance, je suis à peu près sûr que ce n'est pas ce modèle qui va s'imposer. J'essaie juste d'être cohérent avec moi-même en tenant compte de mes incohérences, de les accepter sans tomber dans un délire de pureté. Rameuter la moitié de la France pour une session soundsystem chez moi où je peux aller à vélo, c'est assez dans le tir :) Cette situation est peut-être aussi une belle occasion de changer une mécanique difficile à arrêter. Je crains quand même bien sûr les crises alimentaires, le populisme qui récupère la grogne et toute la merde qui peut déferler en temps incertain, mais ça c'est aussi le signe du changement.

Avatar du membre
Nohay
Engineer
Messages : 718
canap winner : 1 victoire

Message par Nohay » 17 août 2022 16:28

Je pense que ce genre de discussion est devenue compliquée par message internet.

Jen suis au meme point; excessivement ecoeuré, luttant pour ne pas tomber dans un pessimisle total et contre productif.

J'ai voyagé ces dernieres années et beaucouo de gens de par le londe comprennent bien la situation. Mais chacun se sent isolé et impuissant.

Le vrai problement c'est la division, drivé aujourdhui par les réseaux sociaux et les médias en general. Il faut de l'unité et ensuite des actions. On le fait ici a l'echelle de notre quartier a Marseille.

Avatar du membre
noah
Engineer
Messages : 699
canap winner : 1 victoire
Contact :

Message par noah » 17 août 2022 18:21

Entièrement d'accord avec Litelet. J'essaie aussi de mon côté d'avoir une approche la plus en phase avec mes perceptions et sensibilitiés. J'ai une certaine révolte constante envers ce besoin de ne surtout pas changer et de repousser au maximum les échéances mais elle me permet aussi de trouver une certaine énergie pour évoluer.
Ce petit cahier m'a bien touché dernièrement : https://www.decitre.fr/livres/il-faut-u ... 01298.html

Actuellement il y a plein d'outils disponibles sur le net pour avancer avec les nouveaux défis qui nous attendent. J'avais trouvé très intéressant les calculateurs d'empreinte carbone mis à disposition par le WWF et par global Footprint Network. Il est possible de découvrir plein de bon astuces et de choses assez surprenantes en les remplissant de la manière la plus honnête possible. C'est aussi intéressants de faire varier certaines données pour de rendre compte de leur impact.

Avatar du membre
Nohay
Engineer
Messages : 718
canap winner : 1 victoire

Message par Nohay » 20 août 2022 11:39

Internet est devenu le premier poste de dépense énergétique électrique mondiale. Je ne dis pas qu'il ne faut pas l'utiliser. Mais la sobriété devrait commencer par là. La video HD devrait être interdite par exemple.

Tenda blast
Producer
Messages : 2023
canap winner : non
Localisation : Ova di mountains

Message par Tenda blast » 20 août 2022 15:37

Hello, j'accueille ce que tu dis et ce que beaucoup vivent. Pour moi, la dépression est une extrême sensibilité à tous ce qui ne va pas dans ce monde et en soi. Elle montre que nous sommes bien humain, dotés d'empathie et de remise en questions parfois extrêmes jusqu'à la non-envie de vie.

J'ai du mal à imaginer un monde comme le notre où quelqu'un n'est pas passer par là à un moment donné ou voir a du mal à la surmonter. J'ai eu une période dépressive à mon adolescence assez extrême qui m'a préparé à ce qui allait se passer, qui s'est soldé par une renaissance lumineuse inverse grâce à Jah.
Pour nos youths, c'est vraiment pas facile, surtout pour les ados qui prennent en pleine gueule une certaine réalité déjà tellement tronquée et entachée.

Pour moi, depuis ces temps et ce qui m'a été enseigné, imprimé dans mon adn, l'adage tant "qu'il y a de la vie il y a de l'espoir" est pleinement conscientisé, pas juste une phrase bateau.

L'humilité n'est pas le fort de l'homme moderne et encore moins des "puissants" (je ne dis pas que c'était mieux avant), mais là, la vie s'équilibre. L'humain la déséquilibre et se déséquilibre, la Vie rééquilibre avec les résultats et conséquences qu'on commence à peine à ressentir.

Armageddeon times.

C'est sûr que nous, au niveau éco, pour la plupart, on fait ce qu'on peut à notre échelle: exemple perso: panneau solaire, pompe à chaleur, récupération d'eau de pluie, jardin biodiverse +++, bouger le plus possible en velo, etc.

N'en reste qu'il est légitime d'avoir envie de défoncer ses voisins quand: exemples véridiques: ils veulent dégommer un arbre centenaire parce que ça fait de l'ombre, ils arrosent toute la nuit leur pelouse de golf en période de sécheresse, il vidange ses 10 bagnoles (je déconne pas) directement dans le cours d'eau à côté,...

Il faut beaucoup beaucoup travailler sur nous pour trouver une certaine sérénité par rapport à tout ça, et c'est possible, car rien ne nous appartient.
Nous sommes de passage et semons des graines.
Remercions pour cela et acceptons que ces graines puissent pousser de travers dans un monde où tout part dans tous les sens.

Blessings in Inity
Everlasting Guidance and Protection
One blessed love

Avatar du membre
gbougard
Producer
Messages : 2460

Message par gbougard » 30 août 2022 17:34

au risque de passer pour un fou, et meme si on va vivre de bouleversements importants, je suis confiant dans la capacite de la race humaine a surmonter les defis qui se posent et j'ai confiance en la science. Ca ne sera pas le monde de mon enfance, mais ca sera un truc wicked tout de meme. J'ai hate de voir la suite et que mes petits enfants aillent coloniser Mars, les asteroides, le systeme solaire, la galaxie, qu'on decouvre des trucs qui feront de notre planete un endroit cool a vivre
on va se stabiliser a 12-13 milliards, puis ca va lentement baisser et on reparera les degats
trust Jah
Guillaume Bougard
Riddim haffe rule
www.tabou1.com

Gregory Isaacs - Sly & Robbie - Bob Marley - Lee Perry - Abyssinians - Third World - Bitty McLean

Avatar du membre
Skanking Panda
Producer
Messages : 1217
canap winner : 2 victoires

Message par Skanking Panda » 30 août 2022 18:20

T'as vu la gueule que ça a Mars ? C'est vraiment ce que tu souhaites pour tes petits enfants ? :)
Je pense que tu vas déchanter sévère... Par contre tu as raison, ça risque d'être wicked. Je ne pense pas que tu sois fou, seulement aliéné... le genre de discours sacrément toxiques et malheureusement encore trop présents qui nous précipitent vers le pire. Au secours.
Sinon, "race" humaine, ça n'existe pas.

Avatar du membre
gbougard
Producer
Messages : 2460

Message par gbougard » 06 sept. 2022 13:07

C'est sur que c'est plus facile de pleurer et d'etre pessimiste
Let's agree to disagree
Sinon
La race humaine / Raca Humana de Gilberto Gil
Guillaume Bougard
Riddim haffe rule
www.tabou1.com

Gregory Isaacs - Sly & Robbie - Bob Marley - Lee Perry - Abyssinians - Third World - Bitty McLean

Avatar du membre
Skanking Panda
Producer
Messages : 1217
canap winner : 2 victoires

Message par Skanking Panda » 06 sept. 2022 22:26

Je suis d'accord, un pessimisme sclérosant n'est pas du tout la solution.
Mais une foi irrationnelle dans le progrès technologique qui viendrait nous sauver sans qu'on ait à faire trop d'effort et à repenser toute l'organisation de la société, ça ne me semble pas mieux.
C'est qui est marrant, c'est que tu dis avoir confiance en la science... Or la science nous dit très clairement qu'on va droit dans le mur, que notre modèle de société n'est pas soutenable et que la colonisation d'autres planètes relève surtout du fantasme. Mais tu mélange probablement les notions de science et de progrès technique.
Bon, comme tu dis, on ne sera bien sûr pas d'accord et n'avons pas la même vision de la société. Qu'il en soit ainsi, ça n'est pas grave bien sûr.
Sinon, j'insiste... et tu pourras poster toutes les chansons que tu veux... :) ... Mais le concept de race humaine n'existe pas. Le concept de race n'existe d'ailleurs pas dans la nature, et n'est applicable qu'aux animaux domestiques et d'élevages dont l'évolution et la distinction est la conséquence des multiples sélections faites par l'homme.

Répondre

Retourner vers « Discussion Générale »