Nous sommes actuellement le 21 Nov 2017 01:34
Modifier la taille de la police

Chroniques Musicales


  • Publicité

Dennis Brown - Visions Of Dennis Brown (1978)

Pour se rafraîchir la mémoire ou faire une découverte, Reggae Roots Forum s'attarde, avec ses chroniques musicales, sur quelques-uns des bijoux de la musique jamaïcaine

Dennis Brown - Visions Of Dennis Brown (1978)

Messagepar natty » 29 Nov 2009 20:57

Chronique n°3, Mars 2010

Dennis Brown - Visions Of Dennis Brown 1.jpg
Dennis Brown - Visions of Dennis Brown 1
Dennis Brown - Visions Of Dennis Brown 1.jpg (73.85 Kio) Consulté 4172 fois
Dennis Brown - Visions Of Dennis Brown 2.jpg
Dennis Brown - Visions of Dennis Brown 2
Dennis Brown - Visions Of Dennis Brown 2.jpg (52.82 Kio) Consulté 4172 fois



Dennis Brown - Visions Of Dennis Brown (1978)


Deliverance Will Come
Oh Mother
Love Me Always
Concrete Castle King
Malcolm X
Repatriation
Jah Can Do It
Milk And Honey
Stay At Home
Say What You Say



Studios :
Recording : Joe Gibbs (Kingston, JA)

http://www.roots-archives.com/release/2741

________________________________________________________________________________________________

Image


Dennis Emmanuel Brown. DEB. Le prince couronné du reggae. Une des plus belles voix de la musique jamaïcaine. Un album, « Visions », une pochette, magnifique, signée Tony Campbell.

Cet album, le plus abouti de DEB, est un classique absolu. Enregistré en 1977 au studio de Joe Gibbs, produit et arrangé par le fameux duo des Mighty Two, Joe Gibbs & Errol Thompson, le son n'y est pas brut, sauvage, comme sur la plupart des productions roots de l'époque dont fait partie « Wolf & Leopards », l'autre classique de DEB. Et c'est justement ce qui lui permet de conquérir un large public. Sans tomber dans les compositions mielleuses -un titre se nomme « milk & honey », mais ça n'a rien à voir - on arrive à capter l'essentiel de l'art de DEB au gré de productions toutes plus belles les unes que les autres, sublimées par des musiciens de talent.

Les « riddim twins » sont présents, dans une configuration inhabituelle. Sly Dunbar est à la batterie, Robbie Shakespeare à la guitare, où il est accompagné par Bingy 'Roots Radics' Bunny et Lennox Gordon. A la basse, Lloyd Parks, aussi connu pour ses envolées vocales. Aux claviers, on trouve Franklyn Waul, Errol 'Tarzan' Nelson et Harold Butler. Uziah 'Sticky' Thompson officie aux percussions. La section cuivres est hallucinante avec Vin Gordon au trombone, Bobby Ellis à la trompette, Tommy McCook au saxophone tenor et Herman Marquis au saxophone alto.

Le premier titre 'Deliverance will come' nous entraîne tout de suite dans le vif du sujet. On peut se demander si cette délivrance d'ouverture n'a pas inspiré Tiken Jah Fakoly pour son album Mangercratie.
Ce pamphlet pour la liberation 'emancipation they say will never come,oh will never come' résonne comme un message d'espoir pour ceux qui aspirent à sortir du joug de l'oppresseur afin de rejoindre la terre sacrée de Beulah. Ce morceau, aux paroles résolument conscientes, donne le ton pour les compositions à venir.

Le second titre, « Oh mother », au tempo plus lent, à la ligne de basse ravageuse et au terrible skank de guitare, est un cri de soutien de DEB à sa mère tourmentée par les aléas de la vie 'oh maman pourquoi pleure tu, repose ta tête sur mon épaule, ne vois tu pas que je suis ton fils ».

Le troisième morceau, « Love Me Always », à l'introduction caractéristique, est une pure chanson de « lover » écrite par Leroy 'Heptones' Sibbles, où DEB appelle sa nana à l'aimer comme elle jamais elle n'aimerait aucun autre.

Puis arrive « Concrete Castle King », écrite par l'obscur Lloyd Oliver Willis, une puissante chanson roots avec là encore un gros skank de guitare. DEB fustige ici le 'roi qui vit dans un château en beton' une allégorie pour désigner les nantis, qui 'arborent un faux sourire et fument un gros cigare', en regardant sans agir du haut de la colline le ghetto et son lot de misère.

La composition qui suit est l'oeuvre de Winston McAnuff. Chantée par Earl Sixteen au départ, elle est reprise superbement par DEB. C'est un hommage au leader noir américain Malcolm X, fervent défenseur des droits des noirs, assassiné en 1965.

L'autre face, -pour les amateurs de vinyls- commence avec une thématique ouvertement rasta, celle du rapatriement.
Puis on enchaîne sur un autre titre à consonance rasta avec « Jah can do it », où DEB loue la toute puissance de Jah qui peut 'faire tomber les murs de Babylone'.

Jah est ensuite magnifié dans toute sa splendeur avec LE morceau de cet album, 'Milk & Honey'. Sous forme de réquisitoire, DEB demande à Jah de 'procurer le lait et le miel, de ne pas arrêter et de donner la possibilité à chacun d'accomplir son destin. Cette chanson, reprise du classique de Clive 'Lizzard' Hunt, donne son nom à un riddim sur lequel on peut retrouver d'admirables prestations.

L'avant dernier titre est encore dans la verve « conscious ». DEB s'adresse ici à une jeune fille turbulente du ghetto et lui demande de 'rester chez elle, de ne pas arpenter les rues car sa mère s'inquiète'.

Le dernier morceau, plus léger, est une lover's tune, DEB s'addresse à nouveau à sa nana et lui demande d'être sincère, de respecter ses engagements.

Cet album a été réédité de nombreuse fois -pas toujours avec la même pochette- en vinyle et plus récemment en CD par le label du fils de Joe Gibbs 'Crazy Joe Records' avec en « bonus » quatre titres supplémentaires, mais pas inédits.


- Ras Jude
Image Image
Avatar de l’utilisateur
natty
Reggae Star
 
Messages: 3742
Inscrit le: 28 Nov 2009 13:12
Localisation: Breizh Zion High
canap winner: ikea

Re: Dennis Brown - Vision Of Dennis Brown (1978)

Messagepar gillouman » 22 Jan 2010 17:28

si je devais ecouter un dennis et bien cest celui la .....tout est super super bon ....la grande epoque .....comme jauré voulu asister au session cher gibbs :music:
la folie m'a toujours sauvé
& m'a empêché d'être fou
Avatar de l’utilisateur
gillouman
Producer
 
Messages: 2223
Inscrit le: 06 Déc 2009 12:40
canap winner: 1 victoire

Re: Dennis Brown - Vision Of Dennis Brown (1978)

Messagepar ras jude » 22 Jan 2010 17:45

Oui, c'est le meilleur, sans aucun doute! :rasdanse:
'Some people feel the rain. Others just get wet.'
Avatar de l’utilisateur
ras jude
Producer
 
Messages: 1739
Inscrit le: 13 Déc 2009 21:24
Localisation: Bugey
canap winner: 1 victoire

Re: Dennis Brown - Vision Of Dennis Brown (1978)

Messagepar slide » 22 Jan 2010 19:15

OUI, un indiscutable classique ...

pour sûr :slide:
"Comment faire pour ne rien faire ? Je ne sais rien de plus difficile. C'est un travail d'Hercule, un travail de tous les instants" (Paul Valéry)
Avatar de l’utilisateur
slide
Producer
 
Messages: 1809
Inscrit le: 28 Nov 2009 16:07
Localisation: dans la coulisse
canap winner: 2 victoires

Re: Dennis Brown - Vision Of Dennis Brown (1978)

Messagepar gillouman » 22 Jan 2010 20:48

je me souviens dun article sur nd ou le fils de joe gibbs disais avoir assister a ces sessions .....jaure voulu etre a ca place
la folie m'a toujours sauvé
& m'a empêché d'être fou
Avatar de l’utilisateur
gillouman
Producer
 
Messages: 2223
Inscrit le: 06 Déc 2009 12:40
canap winner: 1 victoire

Re: Dennis Brown - Vision Of Dennis Brown (1978)

Messagepar Tenda blast » 23 Fév 2010 18:59

Dennis Brown, the Golden voice of reggae music :mic:
One blessed love
Tenda blast
Producer
 
Messages: 1720
Inscrit le: 12 Jan 2010 14:50
Localisation: Ova di mountains

Re: Dennis Brown - Vision Of Dennis Brown (1978)

Messagepar 7th » 24 Fév 2010 01:15

Mon album préférer chez Dennis Brown je dirais ! Une voix extraordinaire !
:selecta:

7th
Avatar de l’utilisateur
7th
Sound System Star
 
Messages: 166
Inscrit le: 14 Déc 2009 14:43

Re: Dennis Brown - Vision Of Dennis Brown (1978)

Messagepar slide » 02 Mars 2010 19:14

UP UP UP , l'album de ce mois de mars 2010

et BIG UP ras jude :heavy:
"Comment faire pour ne rien faire ? Je ne sais rien de plus difficile. C'est un travail d'Hercule, un travail de tous les instants" (Paul Valéry)
Avatar de l’utilisateur
slide
Producer
 
Messages: 1809
Inscrit le: 28 Nov 2009 16:07
Localisation: dans la coulisse
canap winner: 2 victoires

Re: Dennis Brown - Vision Of Dennis Brown (1978)

Messagepar slengteng » 02 Mars 2010 20:18

Faut s'envoyer le Live @ Montreux à la suite, il est terrible :music:
Don't you ever introduce me to your chicks, because I'm feeling hot and I'm feeling very sick (Tony Tuff)
Avatar de l’utilisateur
slengteng
Producer
 
Messages: 1900
Inscrit le: 11 Déc 2009 18:59
Localisation: Miègjorn-Pirenèus

Re: Dennis Brown - Vision Of Dennis Brown (1978)

Messagepar Tenda blast » 03 Mars 2010 10:37

c clair et le words of wisdom et le wolf and leopards, etc....etc...
je préfère haut-la-main la voix de dennis à celle de Bob, excepté les ptits vibratos à Bob dans les aigus, qui sont wicked, qu'els sont vos avis? jparle uniquement de la voix...
One blessed love
Tenda blast
Producer
 
Messages: 1720
Inscrit le: 12 Jan 2010 14:50
Localisation: Ova di mountains

Suivant

Retour vers Chroniques Musicales

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

  • Publicité

Rechercher

Menu de l'utilisateur