Nous sommes actuellement le 26 Juin 2017 20:11
Modifier la taille de la police

Rastafari


  • Publicité

Rasta et Egypte

Le Reggae est une musique aux dimensions spirituelles et éducatives, cette rubrique est réservée au partage d'informations sur Rastafari.

Re: Rasta et Egypte

Messagepar gillouman » 17 Avr 2010 18:07

je supose sinon quelle motive bless a vous tous !!!!!
la folie m'a toujours sauvé
& m'a empêché d'être fou
Avatar de l’utilisateur
gillouman
Producer
 
Messages: 2122
Inscrit le: 06 Déc 2009 12:40
canap winner: 1 victoire

Re: Rasta et Egypte

Messagepar Basskwal » 17 Avr 2010 22:33

gillouman a écrit:je supose sinon quelle motive bless a vous tous !!!!!

+1
Basskwal
 

Re: Rasta et Egypte

Messagepar Loopi » 18 Avr 2010 11:07

KA Records a écrit:Ce qui m'a paru intéressant par rapport à Rastafari, est de retrouver dans cette spiritualité africaine de l'Egypte antique, ce que l'on peut appeler comme le Roots and culture véritable...... C'est après tout ce qu'ont recherché les rastas, en s'éloignant d'une lecture eurocentriste de la Bible.

Bref, la vision globale de la vie, chez les anciens Égyptiens est davantage proche de ce que je crois, à travers Rasta notamment.
Il faut savoir que l'Ethiopie actuelle ne recoupe pas l'Ethiopie d'antan, tout comme le peuple éthiopien qui a subi un métissage important. Néanmoins, l'Eglise orthodoxe d'Ethiopie a gardé des similitudes culturelles avec l'époque pharaonique, notamment par les descendants des Coptes. Haile Selassie, descendant d'une lignée sacrée, représente en quelque sorte le dernier pharaon, la marque glorieuse d'une civilisation africaine.
Il m'a fallu beaucoup de temps pour admettre certaines choses, et je comprends que la plupart de ceux qui me liront ne trouveront pas tout ça très logique.
Par rapport au début de mon post, j'ai cherché à vous montrer que le peuple noir avait injustement été considéré comme incapable de créer la civilisation. Rasta a souvent rejeté cela, et chanté l'existence d'une culture africaine originale qui n'a rien à envier aux occidentaux. En étant le créateur d'une des civilisations les plus géniales, et sans aucun doute la plus longue, l'homme noir est entré dans l'Histoire et a beaucoup à nous apprendre.... mais l'Egypte pharaonique a montré une alternative. C'est ça pour moi la civilisation de Rasta, la kulcha africaine, qui a existé dans d'autres royaumes africains, comme Méroé, Axoum, Songhai, Monomotapa, l'Empire du Mali....
Le pharaon en somme, représente les racines de Rasta : la puissance de la culture et de la civilisation africaine.


(S)Ka...quand je te lis, j'ai quand même l'impression que tu t'es "bricolé ton truc", une spiritualité perso ! , en l'adaptant à tes reflexions du momment...Tu pioches ici et là dans une culture : religion : forme de gouvernance....qui te fascines, ou te révulses, c'est selon... Tu fais de "longs" racourcis entre les déclarations de notre président sur l'émancipation de l'homme noir à Dakkar (navrant) et le premier pharahon.....?...La cicilisation de l'Egypte antique, toute fascinante qu'elle puisse être s'est étalé sur des siècles et je crois savoir que ce n'a pas toujours été si "angélique" que ça , si je ne m'abuse, il y avait les pharahons "batisseurs", et les guerriers...non ?...ce lien que tu décris, je "pourrais le considérer comme du "révisionisme" eu égard au "kebra negast" et à la mythologie rastafariennede la reine de Saba et du roi Salomon......le post de'anbessa, ne vient pas clarifier la chose,à mon sens quant à ce "lien" entre rasta et Egypte...mais met simplement en avant le désir de Diop, d'unité , de recherche de son histoire, de la grandeur (perdue) de l'Afrique.......auquel tu semble sensible toi aussi....
Mais rasta et Egypte, non j'vois pas...désolé....!

Pour en revenir au son, deux titres me viennent comme ça :
- Cleopatra rock des Skatalites
-Pharaoh's crash de Prince Buster,......but no mas.....!
Avatar de l’utilisateur
Loopi
Producer
 
Messages: 1531
Inscrit le: 12 Déc 2009 11:31

Re: Rasta et Egypte

Messagepar Tenda blast » 18 Avr 2010 14:22

Loopi a écrit:(S)Ka...quand je te lis, j'ai quand même l'impression que tu t'es "bricolé ton truc", une spiritualité perso ! , en l'adaptant à tes reflexions du momment...Tu pioches ici et là dans une culture : religion : forme de gouvernance....qui te fascines, ou te révulses, c'est selon...


Mais la spiritualité est justement qqch de personnelle. Même tiré à 98% d'une religion à dogme très "étroit" ou partagé par des bredrins, dont tu sens cette vision globale commune qui te mène justement à une véritable communauté. Chacun à l'intérieur de cette communauté à une vision différente, même très légère. Ce qui fait la force et la longévité de ce genre de communauté, c'est que chacun respecte le point de vue de l'autre et cherche à le comprendre sans forcément l'adopter, Wisdom, Knowledge and Overstanding.
Et c'est malheureusement très rare, mais ça existe bel et bien, et tout le monde peut y arriver j'en reste certain, perso si j'en étais pas certain ça ferait long time que j'aurais basculé du côté obscure de la force. :)
One blessed love
Tenda blast
Producer
 
Messages: 1680
Inscrit le: 12 Jan 2010 14:50
Localisation: Ova di mountains

Re: Rasta et Egypte

Messagepar KA Records » 18 Avr 2010 18:02

Yes, tu peux le voir de cette façon Loopi, mais je suis d'accord avec ce que dit jah Bast; par exemple, si certaines choses présentes dans la Bible me semblent suspectes et contraires à mes principes, dois-je les suivre aveuglement, juste parce qu'un tel se disant Rasta dit qu'il faut le faire ?
Je pense sincèrement qu'une religion est adaptée au contexte dans lequel elle a été créée. Les traits sociaux et culturels du contexte en question marquent les coutumes et les dogmes. A partir du moment où on présente une religion comme étant la bonne, cela sous entend une volonté de domination, car la religion est synonyme de tradition. Or, les traditions sont aussi nombreuses que les langues. On peut malgré tout retrouver des valeurs communes, qui sont universelles.
Tout ça pour dire qu'à mon sens, la religion rasta est apparue dans un contexte bien particulier, pour une catégorie de personnes précise : reprendre à l'identique les pratiques et coutumes rasta en France est envisageable mais me paraît limité et complexe. Nous pouvons voir Rasta par nos propres lunettes, et non pas en tant que Jamaïcains noirs, descendants d'Africains, vivant dans le ghetto.
C'est pour cela que chercher par nous mêmes ce qui correspond à nos attentes spirituelles est pour moi important, c'est en quelque sorte chercher à se connaître.
Il vaut mieux se construire son identité spirituelle sur des bases solides plutôt que d'imiter une tradition sans trop savoir pourquoi.
Tu me diras que l'Egypte antique n'a rien à voir avec mes traditions. Soit. Mais représentant le socle fondateur d'une pensée, d'une sagesse, d'une spiritualité à la base de nos religions actuelles, cette civilisation a beaucoup à m'apprendre. Les valeurs que j'ai trouvé en Rasta, j'ai trouvé leurs racines en Egypte antique. J'ai de la même façon pu voir que les choses qui me dérangeaient dans Rasta n'étaient pas une vérité : place de la femme, violence de Dieu...La spiritualité de Kemet remet en ordre les questionnements qui me pesaient sur la Bible.
Je conseille à tous de lire les livres de sagesse des tous premiers philosophes : Ptahotep, Imhotep, Merikare, Kagemni...bien avant Platon ces penseurs nous ont laissé des paroles très puissantes et sages; dans la lignée des Sagesses de l'Ecclesiaste et des Proverbes dans la Bible.
KA Records
 

Re: Rasta et Egypte

Messagepar gillouman » 18 Avr 2010 20:03

jaimerai bien conaitre les choses que tu trouve bizarr dans la bible stp ....pour comprendre aussi comme cette position de la femme et un dieu vengeur .....a locasse ....
la folie m'a toujours sauvé
& m'a empêché d'être fou
Avatar de l’utilisateur
gillouman
Producer
 
Messages: 2122
Inscrit le: 06 Déc 2009 12:40
canap winner: 1 victoire

Re: Rasta et Egypte

Messagepar Loopi » 18 Avr 2010 21:07

Libre à chacun de penser ce qu'il veut bien sûr,....et de "pratiquer l'éveil intellectuel" et spirituel par les moyens qu'il jugera "adéquoite"...simplement ,il me semble que la référence au pharaon renvoie une image plutot dérangeante dans l'imaginaire des diffèrentes écoles de la sagesse rastafariene

Haile Selassie, (descendant d'une lignée sacrée), représente en quelque sorte le dernier pharaon,

.........eh, faut pas me rouler dans la farine non plus, Empereur d'Ethiopie , lion conquérant de la tribut de Judah, elu de Dieu, lumière du monde, Roi des Rois , c'est dèjà pas mal..... !

:jamdown: Twinkle Brothers "king pharaoh"

...go down king pharaoh go down,
jah will burn you with brimstone and fire
from India down to Jerusalem
the sea is gonna run red
from Syriah down to Libanon
Jordan river boyh, run red
burn burn king pharaoh
go down go down
in the fire...
extrait de from "All the Hits" 1970 - 1988 twinkle rec.
Avatar de l’utilisateur
Loopi
Producer
 
Messages: 1531
Inscrit le: 12 Déc 2009 11:31

Re: Rasta et Egypte

Messagepar gillouman » 18 Avr 2010 21:21

alusion a cette grande aventure de isael ...la liberation ? oui le DIEU de la bible natait pas le meme que tout les dieux des autres nations et la il cest fait conaitre comme tel :)
la folie m'a toujours sauvé
& m'a empêché d'être fou
Avatar de l’utilisateur
gillouman
Producer
 
Messages: 2122
Inscrit le: 06 Déc 2009 12:40
canap winner: 1 victoire

Re: Rasta et Egypte

Messagepar tida » 18 Avr 2010 21:57

pas sur qu'il soit nécessaire de vouloir avoir raison dans ce genre de discussion... y'aura probablement un sacré paquet d'arguments pour ou contre (vive les "sciences molles" :) ) et la en plus on ajoute une touche de croyance perso...

bweff je dis ça je dis rien
en tout cas, ça fait plaisir de te revoir par ici loopi (y'a un canap rocksteady en préparation d'ailleurs :music: ).
Avatar de l’utilisateur
tida
Producer
 
Messages: 1192
Inscrit le: 11 Déc 2009 19:00

Re: Rasta et Egypte

Messagepar KA Records » 18 Avr 2010 22:30

Le pharaon renvoie à une image dérangeante uniquement à cause de la Bible qui a propagé l'idée qu'il avait fait les Hébreux esclaves en Egypte. A partir de là, le récit dépeint un pharaon despotique, injuste et cruel. Les rastas à l'époque n'avait pas accès à d'autres sources d'information : seule la Bible pouvait les éclairer. Aujourd'hui, nous savons qu'il n'y a jamais eu d'esclavage en Egypte, et d'après les annales des Égyptiens, nous savons que cette histoire des Hébreux en captivité en Egypte est soit un mythe soit un récit à relativiser (la Bible recense près de 300 000 hébreux, ce qui serait énorme, notamment par rapport à la population égyptienne). Les rédacteurs de l'exode ont probablement voulu rendre le récit plus vivant et attractif, ils ont donc exagéré plusieurs points de ce qui pouvait être un exil forcé en Egypte, face à la famine, de pasteurs nomades venant de Palestine.
Cela ne change pas la vision symbolique de ce passage de l'Exode, entre oppresseur et oppressé. La vision de Rasta est mêlée de symbolisme et de références historiques, comme lors de la déportation des Hébreux à Babylone. Aujourd'hui en tant que Rasta, et en ayant accès à l'information, on peut conserver cette vision symbolique, tout en admettant que l'idée reçue du méchant pharaon qui réduit en esclavage les Hébreux est un mythe.

En ce qui concerne ma phrase, Haile Selassie le dernier pharaon, il ne faut pas la prendre au pied de la lettre. C'est que le titre de Roi des rois, seigneurs des seigneurs de Haile Selassie renvoie clairement à cette idée de monarchie divine. Il est l'élu de Dieu. Or, le pharaon est bien la première trace que l'on a d'un monarque lui aussi en filiation directe avec le divin et représentant de Dieu sur terre. Je veux rouler personne dans la farine au contraire; je veux montrer que Haile Selassie Ier, Ras Tafari Makonnen, représente davantage que le descendant de l'union de la reine de Saba et de Salomon. Il est le descendant de la lignée des premiers rois africains, une lignée qui est bien plus ancienne. Et là encore, le manque d'accès à cette connaissance, réduit la portée de Rasta pour moi. Car Rasta place l'Afrique au coeur de sa pensée, mais si il se cantonne aux écrits de la Bible, il ne saura pas que l'Egypte était une nation noire, que la prophétie de Garvey pour l'Ethiopie représente le retour aux racines de la culture et des croyances africaines, qui sont aux fondations de la Bible.

Pour répondre à Gillou, je peux t'énoncer quelques points qui ont attiré mon attention.
Tout d'abord, il y a dans la Genèse la malédiction de Cham, l'un des fils de Noé. On ne sait pas pourquoi, il surprend son père dénudé et se voir puni : il sera esclave de ses frères...
Deux choses choquent ici : d'abord le caractère absolument injuste de cette malédiction, à l'inverse total de ce que l'on attend d'une telle nourriture spirituelle. Ensuite, le fait que l'on parle d'esclavage impunément, ce qui souligne que cette pratique existait bien dans l'ancienne Palestine.
Ce verset à justifié l'esclavage des Africains à partir du XVème siècle, car Cham est désigné comme Noir. Cela a bien servi aux Européens : on peut se demander alors qui a écrit ce passage et quand ? A t-il été spécialement ajouté assez récemment , avant la traite négrière, ou révèle t'il une xénophobie des rédacteurs du passage ? J'ai chez moi des versions différentes de ces versets, que l'on a retrouvé dans les Manuscrits de la Mer Morte et la malédiction est exposée différemment mais elle est bien écrite.
Ensuite, le statut de la femme est vraiment réducteur. Les passages sont très nombreux : la pomme croquée par Eve, qui porte à elle seule tout le pêché du monde ( c'est quand même limite, même si c'est une image ); ou lorsque la femme est créée elle vient de la côte de l'homme...du genre elle ne vaut même pas sa moitié. Ensuite, il y a d'autres passages dont je n'ai plus la référence exacte où il faut se méfier d'elle (le classique), ou bien dans le Nouveau testament, je crois que c'est Paul, qui parle des relations et il dit qu'il vaut mieux ne pas être avec une femme parce que c'est une cause de problèmes...J'ai déjà abordé ce sujet, et je pense que cette misogynie reflète simplement le contexte dans lequel ont été écrits ces passages.
Autre chose qui me dérange et dont j'ai pourtant toujours réussi à trouver une explication positive , est le côté humain, dans le mauvais sens du terme de Dieu. En effet, on peut voir tout au long du récit un Dieu qui est jaloux, vengeur et violent. En effet, il jette des malédictions à quiconque désobéit, il inonde la terre entière, détruit Sodome et Gomorrhe, etc... Idem dans les 10 commandements, où il est dit : Tu n'auras pas d'autres Dieux que moi, ou tu ne feras pas de représentations taillées d'autres dieux [...]. Ceci ne m'avais pas choqué et je m'y étais habitué, mais avec du recul, je trouve ça étrange que Dieu, qui est la chose la plus élevée et la plus juste de l'univers soit abaissé à des considérations pareilles. En somme, Dieu agit souvent comme un humain l'aurait fait, par la violence pour punir, de même il terrasse les nations contre qui se bat Judah ou Israel ; n'est il pas le Dieu de tous ?
Là encore, ça reflète la vision de ceux qui l'ont écrit, et de façon très peu objective : c'est un peuple apparemment guerrier, chez qui la violence prend une place considérable ; et qui n'hésite pas à tuer l'autre si il ne pense pas comme lui.
C'est vraiment par rapport à ça que j'ai pris du recul, en lisant des textes d'Egypte antique, où l'on retrouve beaucoup de points de la Bible, mais sans cette vision violente et bassement matérielle de la religion. C'est davantage proche de certains psaumes ou des proverbes, et même les 42 commandements de la Maât ne sont pas punitifs et violents comme les 10 de la Bible. Le Dieu chez les anciens égyptiens n'intervient pas directement sur terre, pour favoriser l'un ou l'autre, car son idée de justice est haute et parfaite. Il n'est pas un Dieu jaloux des autres, qui punit ses propres enfants :c'est un Dieu qui a transmis un savoir et une connaissance, avec cela des codes qu'il vaut mieux respecter pour vivre en harmonie dans la Maât, la stabilité, l'Ordre cosmique, l'égalité et la justice.
Enfin, l'idée d'Enfer dans la Bible rejoint bien cette notion de violence; l'enfer est le moyen qui a été trouvé pour maintenir une pression sociale sur les gens : si tu ne respectes pas ceci tu iras en enfer. Et ça a souvent servi aux plus violents et pervers des hommes. L'enfer n'existe pas chez les anciens Égyptiens, la pression est davantage positive : tu dois faire cela car c'est bon, et non pas parce que ce n'est pas bien de ne pas le faire. L'idée des réincarnations successives introduit cette vision de continuité et d'éternité : une vie humaine n'est qu'un passage, et la gâcher a plus de conséquences négatives pour les vies ultérieures qu'un passage éventuel en Enfer.
KA Records
 

PrécédentSuivant

Retour vers Rastafari

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

  • Publicité

Rechercher

Menu de l'utilisateur