Nous sommes actuellement le 21 Août 2017 03:55
Modifier la taille de la police

Rastafari


  • Publicité

Rasta et Egypte

Le Reggae est une musique aux dimensions spirituelles et éducatives, cette rubrique est réservée au partage d'informations sur Rastafari.

Re: Rasta et Egypte

Messagepar KA Records » 13 Avr 2010 15:38

C'est vrai pour la Nubie, quand je parle d'Éthiopie c'est dans son acceptation la plus large. Je vais développer un peu ça maintenant. Sinon, en effet, il y a toute une part de symbolique dans les représentations que font les Rastas de l'Egypte et de Babylone, je suis d'accord avec toi; c'est clair il y a Egypte et Egypte ! Dans ce cas, je parle de l'Egypte antique physique, de façon historique, mais on peut voir que les récits se rapprochent de l'histoire au sens strict.

Bon, je vais présenter quelques aspects de l'Egypte antique, après on peut discuter de certains points en particulier...
D'abord, la civilisation de l'Égypte antique (appelée Kemet par les anciens égyptiens) est la plus ancienne civilisation que l'on connaît; on la date de – 3300 à – 300 ( à partir de là elle devient grecque puis romaine).
Il faut savoir que si -3300 est marqué comme le début de la civilisation, c'est qu'à cette date Narmer est connu pour être celui qui unifie la Haute et la Basse Egypte; mais les fondations culturelles, sociales et économiques de ce qui sera Kemet préexistent forcément à cette date depuis plusieurs centaines d'années au minimum. C'est avec Narmer, le premier pharaon, que l'on inaugure la première dynastie, mais avant un certain nombre de rois auraient régné sur le Royaume du Sud ou du Nord pour parvenir à cette unification.
Concrètement, cette période avant Narmer, que l'on appelle Pré-dynastique, fait la transition entre le Néolithique et la formation d'un véritable État centralisé.
La question de savoir d'où venaient ce qui ont constitué cet Etat pharaonique est un véritable enjeu pour les historiens et les égyptologues. Certains ont cherché à prouver qu'il était la réalisation de peuples européens, d'autres qu'il s'agissait de peuples de Mésopotamie...pourtant l'hypothèse la plus plausible serait qu'il s'agisse d'autochtones africains. Juste un petit rappel pour préciser certaines choses : à cette époque ( 4ème millénaire av JC ), il n'existe aucune civilisation en Europe ( la première est celle des Minoens en Crête vers 2500 av JC), tandis que ce qu'on connait comme la Grèce antique, avec Athènes, n'apparaît que vers 600 av JC. Les premières civilisations du proche orient apparaissent à Elam, dans l'Iran actuel, puis Sumer en Mésopotamie vers 3000 av JC pour les dates les plus anciennes.
Il est très peu probable que des peuples extérieurs à la région de l'Égypte antique soient entrés en Afrique, jusqu'au Soudan actuel, pour y créer une culture et une civilisation dont il n'y a pas de trace ailleurs qu'en Afrique. Un des ouvrages qui étudie de façon précise l'origine des anciens égyptiens est : Racines éthiopiennes de l'Egypte ancienne , par Babacar Sall. L'auteur démontre que ceux qui sont à l'origine de la civilisation égyptienne sont originaires d'Éthiopie. Par Éthiopie, il entend au sens large, une région qui s'étend sur le 10 ème parallèle, au sud de la Nubie. Cela ne correspond pas avec l'Éthiopie actuelle; à cette époque les conditions de vie dans cette région auraient été favorables à l'émergence d'une culture sédentaire, en grande partie grâce au Nil. Les habitants originaires de cette zone seraient donc descendus le long du Nil, en diffusant leur culture que l'on appelle Amratienne.
Il faudrait vraiment des centaines de page pour vous prouver la pertinence de cette affirmation, je ne fais que reprendre ce que j'ai pu lire. Je vous conseille pour vous intéresser à ce point particulier de lire l'ouvrage de Cheikh Anta Diop, en premier, puis de nombreux autres. Celui de Babacar Sall est très technique mais complet.
L'origine des anciens Egyptiens est un véritable enjeu, quasi idéologique, j'ai lu de nombreux ouvrages par rapport à ça et je suis convaincu d'une origine africaine méridionale, après beaucoup ne sont pas de cet avis, à chacun de voir par lui même.
Voilà un lien où sont développées certaines idées de Diop :

http://www.ankhonline.com/nubie_egypte/ ... ricain.htm

L'avancée de la civilisation de Kemet était assez extraordinaire pour l'époque. Au 4ème millénaire avant JC, ils avaient mis au point le calendrier de 365 jours, utilisé aujourd'hui, en -2500 ils avaient érigé des pyramides, avec un tel degré de précision qu'aujourd'hui encore nous ne savons pas exactement comment ils ont procédé. L'organisation sociale était relativement égalitaire, surtout si l'on compare à ce qui s'est produit presque 3000 ans plus tard en Grèce ou à Rome. Il n'y a jamais eu d'esclavage en Egypte antique, les scientifiques sont formels; le statut de la femme était proche de celui de l'homme, les femmes pouvant prétendre à de nombreux postes élevés, y compris celui de prêtresse. Il existait un service de sécurité sociale : l'accès à l'éducation et à la santé était pris en charge par l'État.

Ce qui nous intéresse véritablement ici, ce sont les apports que cette civilisation a fait en matière de spiritualité, avec l'incidence qu'il y a eu sur toutes les religions, en particulier les religions judéo-chrétiennes.
La grande majorité des récits et mythes, ainsi que des coutumes que l'on trouve dans la Bible viennent de l'époque de Kemet. Souvent, ils ont été remodelés par les rédacteurs de la Bible, laissant transparaître les époques et les nécessités...
KA Records
 

Re: Rasta et Egypte

Messagepar Aloy2.0 » 13 Avr 2010 16:10

KA Records a écrit:D'abord, la civilisation de l'Égypte antique (appelée Kemet par les anciens égyptiens) est la plus ancienne civilisation que l'on connaît; on la date de – 3300 à – 300 ( à partir de là elle devient grecque puis romaine).


Là d'entrée, je ne suis pas d'accord en revanche. À moins, que je ne saisisse pas bien le sens de cette phrase. La plus ancienne civilisation ... Quand on sait que les Sumériens (qui ont inventé l'écriture cunéiforme avant les hiéroglyphes) évoluaient en Mésopotamie (Sud de l'Irak actuel) depuis la fin du 6ème millénaire avant JC. J'en viens à douter de tout ce que tu dis par la suite.

En tout cas, l'intervention d'Anbessa me conforte dans l'idée que j'ai de l'usage de l'iconographie Égyptienne à l'endroit d'un public "Reggae Roots". Il y a une différence entre la réalité et le symbole / l'imaginaire collectif. Dans le cas des Rastas, c'est - je pense - la symbolique qui prime.

Mais je ne veux surtout pas que tu penses que j'ai quelque choses contre toi. Juste que ton logo m'a interpellé et interrogé. Rassures toi, je ne m'arrête pas à ça, et en tant que mélomane avant toute chose, sois certains que j'écouterai et achèterai avec plaisir tes productions si elles sont à mon gout.
Avatar de l’utilisateur
Aloy2.0
Engineer
 
Messages: 585
Inscrit le: 28 Nov 2009 12:16
Localisation: Cockpit
canap winner: 1

Re: Rasta et Egypte

Messagepar KA Records » 13 Avr 2010 16:26

Yes I Aloysius, ne t'inquiète pas, je ne veux pas influencer quiconque, je présente comment j'en suis venu à cette idée avec l'Egypte antique. Chacun croit ce qu'il veut bien entendu, je ne t'en veux pas du tout !
Par rapport à Sumer, la date avancée de 6000 av JC correspond aux balbutiements de cette culture, et dans ce cas là, on peut remonter aussi loin en Egypte. Après, le cunéiforme est apparu environ au même moment que l'écriture hiéroglyphique, mais cette dernière est sensiblement plus complexe, et elle a donnée naissance à différents alphabets ( le grec, phénicien...), contrairement à l'écriture sumérienne.

Je continue mon explication...

Ce point pour moi est fondamental ; c'est là que réside le lien avec Rasta. Ce qui m'est apparu comme bizarre en lisant la Bible est que certains passages sont en contradiction avec d'autres. Ce n'est pas grave en soi, car si chacun lit avec un cœur ouvert et bon, il interprète de façon positive. Pourtant, une des significations de Rastafari est la Vérité pour moi, quitte à avoir cru à des choses que je considère comme erronées. Ainsi, lorsque j'ai appris que l'esclavage n'avait pas existé en Egypte, cela révèle des informations sur ceux qui ont écrit ce passage de l'Exode. Cela ne change pas grand chose directement dans notre interprétation, car il y a une dimension symbolique, mais ça m'a appris à prendre plus de recul. Comment donc différencier ce qui a été réécrit, modifié ou original dans la Bible ? Et d'où vient ce qui est original ?
A cette question la réponse est que les rédacteurs de la Bible sont probablement des Hébreux, peuple sémitique du moyen orient, et nous allons voir qu'une partie de ce qu'ils relatent vient de l'Egypte antique, une civilisation qui durant plusieurs millénaires a eu une influence considérable sur les peuples des régions proches.

Voici les bases des croyances de l'Egypte antique :

Contrairement à l'idée répandue, on ne peut pas considérer la religion de Kemet comme du polythéisme. Une idée courante est que les anciens Egyptiens sont polythéistes, et qu'il y a eu une tentative monothéiste par Akhenaton vers -1500 ( l'époque de l'exode de Moïse ).
En réalité, c'est une vision simpliste et eurocentriste. Leur vision de Dieu est différente de la notre: il est unique mais il prend un nom différent selon les écoles de pensée ( il y en 4) et le rôle qu'il joue : il peut s'agir de Ra, de Atum , Amon ou Ptah. Chacun de ces noms représente une action de Dieu : créateur de l'univers ou Dieu de l'agriculture....Pour eux, la notion de Dieu est tellement haute et infinie, que de nombreux noms ont été créés pour se représenter plus facilement chacune des actions qu'il peut avoir. Tous ces dieux ou déesses, avec des têtes de chacal, cocodile ou ibis ne sont que des parties de Dieu. Dieu unique, lui n'est pas représenté : il est éternel, et n' a pas été créé, il s'est auto-créé par sa conscience. J'avoue que c'est assez complexe. Il faut comprendre que Dieu n' a pas l'aspect humain dans son caractère unique, il est représenté comme un fluide cosmique à l'origine de tout, et à la fin de tout. En effet, le but de chaque être vivant est de retourner à Dieu, à la fin de sa vie spirituelle ( et non pas physique).
Une des caractéristiques de cette religion est l'aspect éternel de la vie : l'être vivant, à sa mort physique, se réincarne mais il conserve son ka, son âme en quelque sorte. De mauvaises actions dans une vie nuisent au ka. Le but étant de faire mieux à chacune des vies afin de rejoindre Dieu au final. On retrouve ici des similitudes avec l'Hindouisme et le Bouddhisme. L'ancien testament, sans parler des réincarnations, aborde plusieurs fois cette idée de retour avec Moïse, Elie, puis Jean Baptiste et Jésus dans le Nouveau Testament. Pour les Rastas, Marcus Garvey est souvent associé à Moïse, Elie, Jean Baptiste. C'est l'idée selon laquelle c'est la même personne qui revient au fil du temps, et cela rejoint la vision des Egyptiens. De même certains considèrent Haile Selassie comme le retour du Christ.
Dans la Bible, les 12 commandements sont donnés par Moïse, dont il est dit qu'il est Egyptien : cela sous entend qu'il a repris ces coutumes d'Égypte. Par exemple, la pratique de la circoncision est avérée en Egypte dès Narmer (4ème millénaire av JC), et elle est un signe d'appartenance important à l'Etat et sa culture.
Les 12 commandements décrits dans l'exode sont inspirés de textes égyptiens très anciens; ils se réfèrent à 42 conseils à suivre pour pratiquer la Maât. La Maât est une sorte de code social et spirituel qui régit la vie dans la société egyptienne : représentée par une déesse, elle se traduit par Ordre cosmique, Vérité et Justice ( Truth and Rights). Elle est garante de l'équilibre sur terre, et le respect de ces 42 commandements doit permettre d'éviter le chaos (contraire de la Maât).
Vous pouvez les retrouver sur ce lien :

http://www.africamaat.com/LES-42-COMMAN ... -DIEU-DANS

Il est aisé d'observer que les 10 commandements sont inspirés par ce texte égyptien. La différence, fondamentale, est qu'il n'y a pas cet aspect punitif et vengeur de Dieu dans les textes égyptiens. Je reviendrai sur ce point là.

Par ailleurs, le mythe d'Osiris chez les Egyptiens qui raconte la création du monde, fait du pharaon un descendant direct de Dieu. Cette notion de monarque divin se retrouve dans la Bible avec par exemple David, Salomon, cette lignée qui va jusqu'à Haile Selassie. Pharaon se dit justement Fari en ancien égyptien. Dans ce mythe, il y a le récit de Seth qui, jaloux, tue son frère Osiris, ce qui n'est pas sans rappeler Abel et Cain... Les similitudes sont nombreuses, jusque dans les noms. Par exemple, Seth, qui a tué son frère, devient la représentation du Mal chez les Egyptiens (même si c'est plus complexe). C'est Seth qui donne ensuite les noms de Satan, ou de Sheitan en arabe, le diable. Aussi, un recueil de textes, connu sous le nom du Livre des Morts, rassemble des textes retrouvés dans des pyramides : beaucoup de ceux ci sont quasiment repris à l'identique dans les psaumes.

Je vous conseille un ouvrage intéressant à ce sujet : l'origine négro-africaine des religions dites révélées, par Doumbi Fakoly.
KA Records
 

Re: Rasta et Egypte

Messagepar KA Records » 13 Avr 2010 16:52

Ce qui m'a paru intéressant par rapport à Rastafari, est de retrouver dans cette spiritualité africaine de l'Egypte antique, ce que l'on peut appeler comme le Roots and culture véritable, comme il a été énoncé par les Africains, et sans les modifications faites au fil du temps. C'est après tout ce qu'ont recherché les rastas, en s'éloignant d'une lecture eurocentriste de la Bible.
Car l'Egypte antique, en tant que culture sédentaire possède des traits bien différents de la culture des Hébreux, pasteurs nomades : un certain nombre de coutumes de la Biblbe reflètent ainsi plus une vision moyen orientale, nomade qu'africaine.
Certains traits peuvent être schématiquement développer entre ces deux types de sociétés:
1.Les sociétés de type sédentaires comme celle de l'Egypte antique : le Nil offre les ressources nécessaires à l'épanouissement de la vie en société, celle ci est donc moins axée sur la violence et la conquête des ressources de l'autre. Le caractère sédentaire rend la famille très importante, comme la place de la femme : on est en présence d' un matriarcat. Ceci a une influence sur la religion : le Dieu est vu comme bienfaiteur et les codes pour le respecter ne sont pas punitifs mais positifs (pas de présence d'enfer mais interaction avec la communauté : celui qui agit mal agit contre les siens ).
2.Les sociétés de type nomades comme celles des Indo-européens. La rudesse de la vie modifie les comportements : pratique des razzias ou pillages pour se nourrir, importance de la chasse donc de la vaillance, de l'aspect guerrier : la virilité est mise en avant, tandis que le rôle de la femme est diminué ( elle représente alors plus une charge pendant les voyages, bouche à nourrir et peu apte à se battre). L'incidence sur la religion est claire : Dieu punitif et vengeur, l'enfer est censé forcer les gens à se soumettre à la loi.

Les traits énoncés sont très grossiers, mais ils soulignent les différences qu'il y a pu avoir entre les Egyptiens qui ont écrits les textes religieux et les Hébreux qui s'en sont inspiré et les ont retranscrit dans la Bible.

Cela peut expliquer pourquoi Dieu dans la Bible punit les siens à maintes reprises, particulièrement lors du déluge et de l'apocalypse. L'existence de l'enfer, du jugement dernier ne trouvent pas d'origine en Egypte, et traduisent une vision propre aux peuples du proche orient. C'est une notion coercitive de la religion, où la violence règle les problèmes. Enfin, la femme est rabaissée dans la Bible, elle est créée de la côte de l'homme, elle mange la pomme....Pour les Egyptiens, la femme est créée en même temps que l'homme, c'est le couple qui est important.

Bref, la vision globale de la vie, chez les anciens Égyptiens est davantage proche de ce que je crois, à travers Rasta notamment. J'ai retrouvé les principaux apports de la Bible dans des textes égyptiens, sans certains aspects qui m'avaient paru contradictoires. Par exemple, j'ai toujours pu trouver des explications au fait que Dieu punisse les siens, cela m'a toujours paru suspect. Voir une autre définition de la religion et de Dieu, davantage pacifique, axée sur l'égalité et la justice, le respect des siens m'a semblé très intéressant. Loin d'être parfaite, la civilisation de Kemet a proposé quelque chose de différent, face aux civilisations occidentales. Les influences de l'Égypte antique peuvent se retrouver aujourd'hui dans certaines coutumes et croyances africaines, comme le montre Diop dans différents ouvrages.
Il faut savoir que l'Ethiopie actuelle ne recoupe pas l'Ethiopie d'antan, tout comme le peuple éthiopien qui a subi un métissage important. Néanmoins, l'Eglise orthodoxe d'Ethiopie a gardé des similitudes culturelles avec l'époque pharaonique, notamment par les descendants des Coptes. Haile Selassie, descendant d'une lignée sacrée, représente en quelque sorte le dernier pharaon, la marque glorieuse d'une civilisation africaine.
Il m'a fallu beaucoup de temps pour admettre certaines choses, et je comprends que la plupart de ceux qui me liront ne trouveront pas tout ça très logique, je vous ai écrit un pâté assez peu ordonné, mais je souhaite plutôt lancer des pistes pour que ceux qui le veulent puissent se renseigner ou me demander der précisions.
Par rapport au début de mon post, j'ai cherché à vous montrer que le peuple noir avait injustement été considéré comme incapable de créer la civilisation. Rasta a souvent rejeté cela, et chanté l'existence d'une culture africaine originale qui n'a rien à envier aux occidentaux. En étant le créateur d'une des civilisations les plus géniales, et sans aucun doute la plus longue, l'homme noir est entré dans l'Histoire et a beaucoup à nous apprendre.
Car je ne me suis jamais reconnu dans la fameuse phrase qui est censée régir toute notre vie en société : l'homme est un loup pour l'homme. Pour moi, cette citation de Hobbes n'est qu'une vision, occidentale, mais l'Egypte pharaonique a montré une alternative. C'est ça pour moi la civilisation de Rasta, la kulcha africaine, qui a existé dans d'autres royaumes africains, comme Méroé, Axoum, Songhai, Monomotapa, l'Empire du Mali....
Le pharaon en somme, représente les racines de Rasta : la puissance de la culture et de la civilisation africaine.
KA Records
 

Re: Rasta et Egypte

Messagepar Nohay » 13 Avr 2010 19:18

Et on me dit que je fais des tartines!! :lol:
Nohay
 

Re: Rasta et Egypte

Messagepar Basskwal » 13 Avr 2010 23:55

wa wa wa wa wa wa !!!
Attention kel bouleau, RESPECT !!!
Mais trop compliké à lire pour moi, tes prof en ethnobibliographiethéoricienne ou tes un super pote à IAM !!! :)

PS: Moi je trouve en tout KA(record) ke ton avatar te va comme une pyramide en Égypte Antik-tiktiktik ! :heavy:
Basskwal
 

Re: Rasta et Egypte

Messagepar SistarolK » 14 Avr 2010 06:15

Ben moi j'ai trouvé ça plutot claire pas trop long et tres interessant so Merci Monsieur KA :heavy:
Avatar de l’utilisateur
SistarolK
Producer
 
Messages: 832
Inscrit le: 11 Déc 2009 19:46
Localisation: roubaix

Re: Rasta et Egypte

Messagepar Groovybass » 14 Avr 2010 14:41

Il est intéressant de noter que les anciennes civilisations d'Amérique centrale, chez qui l'on trouve tout un tas de similitudes avec la civilisation de l'Egypte antique, on sculpté d'énormes têtes de pierre qui semblent représenter des hommes noirs (les fameuses "têtes olmèques")...
Avatar de l’utilisateur
Groovybass
Engineer
 
Messages: 573
Inscrit le: 06 Déc 2009 14:12
Localisation: Brittany

Re: Rasta et Egypte

Messagepar KA Records » 14 Avr 2010 15:43

Exact Groovybass, d'ailleurs je conseille à tous de lire l'excellent livre de Ivan Van Sertiam, They came before Columbus, dans lequel il montre que des Africains sont allés à plusieurs reprises en Amérique bien avant Colomb, et il y a une bonne partie du livre dédié à la civilisation olmèque et ses têtes colossales.

Image
KA Records
 

Re: Rasta et Egypte

Messagepar papa g » 14 Avr 2010 16:07

j'ai survole...
non pas par manque d'interet mais par manque de temps ,ce topic.
ce que j'y ai lu ne me choque pas du tout et je suis plutot d'accord,mais j'argumenterais lorsque j'aurais bien lu en detail

d'ores et deja,je mets en lumiere mon respect pour ceux qui font avancer par des travaux concrets,cette musique qu'on appelle le reggae...mais je reviens.quand j'aurais tout lu et tout assimile.
papa g
 

PrécédentSuivant

Retour vers Rastafari

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

  • Publicité
cron

Rechercher

Menu de l'utilisateur