Nous sommes actuellement le 19 Oct 2017 02:56
Modifier la taille de la police

Les Livres essentiels


  • Publicité

Giulia Bonacci - EXODUS !

Toute littérature de près ou de loin sur la sphère reggae.

Giulia Bonacci - EXODUS !

Messagepar Loopi » 13 Jan 2013 12:16

Image

Le Mot de l'éditeur : Exodus !
En 1977, Bob Marley composait Exodus, chef-d'oeuvre du reggae évoquant le retour des Rastas en Afrique. Leur histoire inédite est racontée dans ce livre érudit. En fondant sa recherche sur de nombreuses archives et de longues enquêtes orales, Giulia Bonacci démontre que cette utopie est aussi une réalité historique. L'incroyable parcours des Rastafariens, partis des Caraïbes, des Etats-Unis et du Royaume-Uni est retracé avec finesse et rigueur : De la sortie de Babylone à l'arrivée à Sion, l'exode prend ici une dimension panafricaine. Confrontés à des relations complexes avec les Éthiopiens, les Rastas, mystiques et obstinés, continuent d'arriver à Shashemene, leur terre promise. Révélant des trajectoires personnelles, ce livre est illustré par des photographies inédites.

«Un livre essentiel, incontournable dans la littérature sur les musiques et cultures afro-américaines.» Bruno Blum

Préface d'Elikia M'Bokolo, directeur d'études à l'Ecole des Hautes Études en Sciences Sociales à Paris.

Giulia Bonacci est historienne, spécialiste de l'Afrique et des diasporas africaines.

Extrait du livre :
Tu prends ça, mon témoignage et tu reçois le témoignage de quelqu'un d'autre, quand tu rentreras chez toi tu auras tout ça pour distinguer le sens du non-sens.
Marna Wellete, Shashemene

Vous entendez parler d'une terre qui a été promise, maintenant elle n'est plus promise, elle est promise à ceux qui ne sont pas ici mais pour moi c'est une terre offerte, j'y vis, elle n'est plus promise, elle a été une vision, maintenant elle est mon paradis, mon utopie, mon paradis.
Bongo Solomon, Shashemene

Shashemene est une ville à deux cent cinquante kilomètres au sud de la capitale de l'Ethiopie, Addis-Abeba. Située au creux de la vallée du Rift, à 1900 mètres d'altitude, Shashemene est une ville de passage où routes commerçantes, armées coloniales et révolutionnaires, migrants, paysans et administrateurs se sont croisés au fil du temps. Elle est unique dans le paysage éthiopien car depuis les années 1950 elle accueille dans sa périphérie des descendants des Africains emmenés aux Amériques durant la traite transatlantique. Plusieurs centaines d'hommes, de femmes et d'enfants caribéens sont venus de la Jamaïque en majorité, mais aussi de Trinidad et Tobago, de St Kits, de Montserrat, de la Dominique, de la Barbade, des États-Unis et de Grande-Bretagne pour vivre à Shashemene. Ce sont des Rastafariens. Ils se définissent comme de «vrais Ethiopiens» et se disent «rapatriés» en Ethiopie, «rentrés chez eux». Ils ne se sont pas installés par hasard près de Shashemene. C'est là que des terres avaient été offertes par l'empereur d'Ethiopie Hailé Sellassié Ier à l'intention des Noirs du monde pour les remercier de leur soutien lors de la guerre italo-éthiopienne (1935-1941). Ils ont été invités à venir s'y installer pour contribuer à la reconstruction et au développement du pays. Arrivés d'abord en petit nombre, c'est seulement à la fin des années 1960 que les arrivées se sont faites plus régulières, quand les Rastafariens jamaïcains ont saisi cette opportunité pour réaliser leur retour en Afrique, qu'ils réclamaient depuis des années au gouvernement jamaïcain. Ils ont été suivis par des Rastafariens issus de toute la Caraïbe et des métropoles anglophones, et forment aujourd'hui la première installation diasporique sur le continent africain.

Ce livre s'intéresse précisément à l'histoire sociale de ces terres et du retour en Afrique qui y a été mis en scène. Il ne porte pas seulement sur les Caraïbes, l'Ethiopie ou les Rastafariens mais sur le retour de ceux qui se sont identifiés à l'Ethiopie, les Rastafariens et leurs prédécesseurs. Tout en considérant les enjeux spécifiques à chacun des contextes, il s'agira de donner forme au «retour en Ethiopie» et d'expliciter les processus par lesquels se lient un territoire et des identités. Pour cela nous questionnerons la place de l'Ethiopie dans l'imaginaire noir, l'impact des politiques panafricaines d'Hailé Sellassié Ier et leur évolution durant les régimes qui ont succédé à l'empire.

Extrait de l'introduction

http://livre.fnac.com/a2064497/Giulia-Bonacci-Exodus#ficheDt
Avatar de l’utilisateur
Loopi
Producer
 
Messages: 1572
Inscrit le: 12 Déc 2009 11:31

Retour vers Les Livres essentiels

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

  • Publicité

Rechercher

Menu de l'utilisateur